Du blanc dans l'or automnal ... petites merveilles sur les chemins !

Publié le par Chris

Il suffit d'un bâton, d'une paire de chaussures confortables et d'une envie de grand air ... il suffit de quelques heures d'évasion sur les chemins ariégeois, de grandes conversations pour refaire le monde, de silences aussi à sentir l'air si doux et de plaisir aux petites merveilles rencontrées ... alors ce sont les arrêts :  se placer au mieux, ne pas bouger, dos au soleil, pour tenter de faire la meilleure photo de ce blanc dans l'or de l'automne ! C'est beau n'est ce pas ?


Publié dans Escapade

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Comme tu as bien raison de nous en faire profiter, c'est magnifique !
Répondre
C
<br /> Je suis ravie si tu apprécies ! Bises Domie et à lundi pour la suite de la balade hein ?! :) Bizzzz<br /> <br /> <br />
D
Cmme c'est beau... et puis la citation qu'a trouvée Servanne qui traduit en mots intelligibles la belle âme de chacune de tes blanches photos... J'aime aussi beaucoup l'exposition de ta méthode de prise de vue (je m'en inspirarai pour mes prochaines photos...).<br /> <br /> Je n'avais jamais autant ressenti la beauté d'une boule de gui avant de voir cette photo... et les parachutes de pissenlit sont nimbés d'un flou complétement romantique ! Car tu excelles dans le Romantisme, chère Chris... et l'Ariège (dans ses grandeurs sauvages) semble t'inspirer particulièrement (rires) ! Amitié et à très bientôt !
Répondre
C
<br /> Dis tu me charries pour les photos hein ? ... les tiennes sont si belles ... et puis tu sais quoi ? J'ai une petit révélation à te faire : tout ce blanc si beau et si doux et le gui<br /> aussi bien sûr , et bien je l'ai rencontré sur les chemins entre Rieucros et Viviès . Et j'ai bien frappé à ta porte pour un petit bonjour mais ... ce sera pour une prochaine fois n'est ce pas ?<br /> Mes bises amicales pour toi et OUI j'aime beaucoup mon petit coin ariégeois !<br /> <br /> <br />
S
" Le blanc sur notre âme, agit comme le silence absolu. Il résonne intérieurement comme une absence de son dont l'équivalent peut être, en musique, le silence, ce silence qui ne fait qu'interrompre le développement d'une phrase sans en marquer l'achèvement définitif."<br /> <br /> Wassily Kandinski, Du spirituel dans l'art et dans la peinture en particulier.Denoel; 1969
Répondre
C
<br /> Du blanc suspendu ... voilà à quoi me font penser ces mots . Merci Servanne, comme c'est vrai et beau ! Je t'embrasse<br /> <br /> <br />
B
Les chemin de nos merveilleuses campagnes sont si pleins de ces rencontres ou les artistes savent puiser leur inspiration. N'est-ce pas Chris. Bises
Répondre
C
<br /> Oh oui ! Il suffit d'ouvrir son coeur pour que nos yeux voient ! Merci de ton passage et de tes mots ici Bindou . Bises du soir<br /> <br /> <br />
A
La boule de gui a l'air magnifiquement fleurie! Tu as raison pour le blanc...en plus, avec un peu de soleil, le blanc est vite lumineux!
Répondre